L'Equivalent Habitant EH

diagramme de solubilité CO2 et O2 dans l'eauL’eau peut dissoudre de nombreuses substances chimiques minérales ou organiques. De plus, elle met en suspension les matières insolubles et les déchets solides. A l’opposé, comme les gaz, l’oxygène est peu soluble dans l’eau . En eau douce, la solubilité de l’air dans l’eau est de 14,4mg / l à 0° C, elle diminue rapidement avec une élévation de la température ; à 30° C elle n’est plus que de 7,53 mg / l.

Les charges polluantes minérales et surtout organiques déversées atteignent aujourd’hui une valeur telle que les micro-organismes présents dans le milieu aquatique ne peuvent plus réaliser, comme par le passé, une auto-épuration valable. Lorsque cette capacité d’auto-épuration est dépassée, il arrive fréquemment que le taux en oxygène dissous du récepteur devienne nul, ce qui provoque le développement d’autres micro-organismes capables de vivre en anaérobiose (absence d’oxygène) avec pour conséquence la formation de gaz putrides malodorants.

Ces charges polluantes contenues dans les eaux usées ont des origines diverses. On s’accorde à considérer l’industrie comme le principal agent polluant ne serait ce que par ses responsabilités indirectes (matière d’emballage, substances chimiques nocives à long terme).

Les six principales catégories de pollueurs sont : l’industrie, l’agriculture, les ménages, la circulation, l’urbanisation, les forces armées.

Le rejet de ces eaux dans le milieu naturel est la principale pollution qui affecte nos cours d’eau et plus généralement tout le milieu naturel.

Ces rejets comprennent :

Ces effluents entraînent une pollution du milieu aquatique qu’on peut classer en plusieurs types que l’écosystème parvient à maîtriser avec plus ou moins d’efficacité.

On le voit, les eaux usées peuvent être chargées de bien des pollutions et forment un milieu très complexe. L’analyse de l’eau résiduaire permet de connaître la ou les substances indésirables qu’on doit éliminer à priori lors d’un traitement d’épuration. La charge en agents polluants dans une eau peut être évaluée à partir de certains paramètres. Ils sont généralement exprimés en mg / l.

L’Equivalent Habitant permet de déterminer le dimensionnement des stations d’épuration en fonction de la charge polluante.