Index alphabétique A B C-D E-F G-I J-L M-N O-P Q-R S-T U-Z

haut de pageAérobie :

Se dit des micro-organismes qui ne peuvent se développer qu'en présence d'air ou d'oxygène libre. Certains de ces micro-organismes, principalement les bactéries, sont utilisées comme agents épurateurs des eaux résiduaires.

haut de pageAérobiose :

Condition de vie des micro-organismes dont le métabolisme dépend de la présence d'oxygène ou la tolère.

haut de pageAir lift :

Dispositif composé d'une conduite dans laquelle on insuffle à un moment donné de l'air sous pression créant dans la tuyauterie un mouvement ascensionnel qui aspire les sables à la base de la conduite pour les remonter et les diriger vers le lieu de stockage.

haut de pageAnaérobie :

Se dit des êtres vivants qui peuvent ou qui doivent vivre en l'absence d'oxygène libre, ainsi que des réactions chimiques se faisant à l'abri de l'air. Les fermentations lactique et alcoolique, par exemple, sont anaérobies, de même que la biodégradation des déchets. La flore microbienne de l'intestin humain est également anaérobie. La plupart des espèces anaérobies se développent aussi bien, voire mieux en présence d'oxygène mais certaines sont anaérobies strictes, l'oxygène les tue. C'est le cas du tétanos par exemple.

haut de pageAnaérobiose :

Condition nécessaire à la vie des micro-organismes dont le métabolisme peut s'effectuer en absence d'oxygène (facultative) ou est inhibé par la présence d'oxygène (stricte).

haut de pageAnoxique :

Interruption ou suppression de l'oxygène délivré au niveau des tissus. Elle entraîne des altérations cellulaires.

haut de pageBactéries :

Etre unicellulaire, à structure très simple, à noyau diffus. Elles se différencient à la fois des végétaux et des animaux et constituent par leur multiplication rapide et leur action biochimique un groupe d'une importance capitale pour l'équilibre du monde vivant. Beaucoup ont des formes de résistance qu'on appelle spores et qui leur permettent de survivre un certain temps à des températures extrêmes ou au dessèchement.

haut de pageBiofiltres :

Filtres garnis en matériau de granulométrie suffisamment faible pour obtenir un effet de filtration efficace. Le matériau sert simultanément de support à la biomasse fixée. L'oxygène est apporté par insufflation d'air dans le biofiltre.

haut de pageBiomasse :

Masse totale de l'ensemble des êtres vivants occupant, à un moment donné, un biotope bien défini. Par exemple, la biomasse d'une forêt comprend aussi bien les arbres, leurs oiseaux et leurs insectes que le sous-bois ou la faune microscopique du sol. En STEP, elle comprend des êtres vivants de petite taille inférieure au millimètre, microflore de bactéries et microfaune d'animaux.

haut de pageBoues activées :

Flocons bactériens décantables produits par l'épuration des eaux résiduaires. Elles sont réalisées au départ de cultures libres intimement liées à l'effluent à épurer.

haut de pageBy-pass :

Tuyauterie de dérivation sur le circuit principal d'un fluide, servant à éviter ou à isoler un appareil ou à régler son débit utile.

haut de pageColloïde :

Système dans lequel des particules se trouvent suspendues dans un fluide. Celles-ci ont un diamètre inférieur à 100 microns. Les émulsions d'huile dans l'eau, les fumées et les brouillards, les peintures, les cosmétiques sont les plus souvent des colloïdes.

haut de pageColloïdale :

Se dit d'un état obtenu par précipitation, agitation ou pulvérisation.

haut de pageD.B.O. :

Demande biologique en oxygène. Fourniture d'oxygène nécessaire à la dégradation biologique des débris et résidus organiques contenus dans une eau donnée.

haut de pageD.B.O5 :

Demande biologique en oxygène sur cinq jours. C'est la quantité d'oxygène consommée pour la dégradation biologique des débris et résidus contenus dans une eau donnée. Elle représente une fraction des matières organiques biodégradables et la norme établie est de cinq jours.

haut de pageD.C.O. :

Demande chimique en oxygène. Fourniture d'oxygène nécessaire à une dégradation purement chimique de ces mêmes débris et résidus contenus dans une eau donnée, sans intervention des micro-organismes.

haut de pageDécantation :

Action de clarifier, de séparer par différence de gravité, des produits non miscibles, dont l'un au moins est liquide.

haut de pageDéshydratation :

Action d'enlever l'eau mélangée ou combinée avec un corps. Ensemble des techniques destinées à extraire le maximum d'eau de certaines matières.

haut de pageDystrophisation :

Se dit d'un sol à activité biologique ralentie, pauvre en bactéries actives et ayant la lente évolution chimique d'une tourbière.

haut de pageEcosystème :

Système formé par un biotope et par l'ensemble des espèces qui y vivent, s'y nourrissent et s'y reproduisent. Il doit être équilibré et stable.

haut de pageEquivalent Habitant (E.H.) :

Notion théorique qui exprime la charge polluante d'un effluent par habitant et par jour. Il correspond à un rejet moyen journalier de 180 l d'effluent de charge polluante de 300 mg/l de D.B.O5.

haut de pageEnzymes :

Catalyseur d'une réaction biologique. Chaque enzyme a une activité spécifique et n'agit que sur un seul type de substrat.

haut de pageEutrophisation :

Enrichissement naturel ou artificiel d'une eau en matières nutritives. Les nitrates et les phosphates solubles, issus de l'action des bactéries sur les déchets, diffusent jusqu'à la surface et favorisent la prolifération d'algues et autres plantes vertes cause de l'asphyxie des milieux aquatiques.

haut de pageE.R.U. :

Eaux résiduaires urbaines.