pompes de recirculation des boues (Enghien)
La fosse à boues

La fosse à boues est un carrefour entre d’une part les boues provenant du clarificateur et d’autre part les pompes de recirculation et d’extraction des boues en excès.

Le procédé de deshydratation utilisé et l’absence de boues primaires provenant d’un décanteur primaire inexistant permet l’utilisation immédiate de boues sorties du clarificateur.


vis de recirculation des boues (Leuze) Le dispositif de recirculation assure le retour vers le bassin d’aération de la quantité de micro - organismes nécessaires pour assurer le niveau d’épuration recherché . Trois pompes en cale sèche d’un débit nominal de 176 m³/h et d’un diamètre 150 mm au refoulement recirculent le fluide à une vitesse de 1,55 m/sec. La recirculation des matières actives impose un renouvellement journalier en charge normale Q18 des 7 875 kg de MVS ou 2 917 m³ ce qui correspond à un débit moyen horaire de recirculation de 162 m³/h. Le type de roue utilisée est monocanale fermée acceptant une granulométrie de 100 mm.

L’extraction des boues en excès produites par l’action de la biomasse sur le substrat impose qu’on élimine 1 078 m³ par jour de boues à 0,8 % de matière sèche. Pour le faire, on utilise trois pompes à rotor excentré à débit variable de 10 à 50 m³/h.

Il s'agit de pompes mettant en œuvre un système stator - rotor excentré utilisées pour véhiculer des liquides chargés avec un débit constant pour une pompe fonctionnant sans clapet et dont le sens de fonctionnement est réversible.



Le stator est moulé et adhère à une gaine métallique, sa forme permet au rotor de coulisser tout au long de la partie avant du corps de pompe. Il est réalisé en nitrile, propylène, néoprène.... Le rotor est une barre excentrée coulissant le long du stator de manière à faire remonter tout au long des espaces ainsi créés les boues à extraire et les envoyer vers la déshydratation.