Traitement des boues en excès épaississement stabilisation déshydratation

Les boues sortant d’une station d’épuration ont une teneur très faible en matières sèches. Il faut donc éliminer la plus grande partie de l’eau contenue dans ces boues.

Suivant les disponibilités en terrain immobilisable, la nature plus ou moins fermentescible des boues, leur aptitude à la déshydratation et les facteurs économiques (prix des terrains, main d’œuvre, énergie, réactifs, amortissement des investissements...), les solutions pourront variées mais leurs objectifs finaux restent toujours les mêmes :

  • réduire le volume qu’on peut obtenir par épaississement ou déshydratation
  • réduire le pouvoir fermentescible par la stabilisation des boues

Les traitements utilisés suivent différentes filières afin d’obtenir un produit final dont la qualité correspond aux destinations préalablement définies mais surtout de manière à relier entre eux de façon optimale les différents procédés utilisés.

Stocker les boues fraîches et liquides est fortement déconseillé. Il s’en suit une fermentation, des risques d’odeur et une baisse de la filtrabilité. Les boues doivent être déshydratées au plus vite, à moins qu’une digestion anaérobie ne soit prévue.

Les solutions sont multiples offrant toutes avantages et inconvénients. Elles sont choisies parmi les filières suivantes dont nous donnons ici les caractéristiques principales. Ces procédés sont utilisés en cascade en fonction des critères cités plus haut.

On parle alors d’épaississement, stabilisation, déshydratation.